Un printemps fleuri

C’est sans doute le sentiment qui nous vient en voyant ce qui s’est passé dans le cercle des associations de Béni-abbès à l’orée du printemps. Effectivement, Après plusieurs mois de préparation, de programmation et d’accompagnement une floraison d’activités a répandue ses couleurs et ses senteurs sur notre champ associatif local.

le 08 mars 2016 : l’association Bayad Essaad fête la femme active 

L’association  a ouvert son atelier de couture avec une dizaine de femmes artisanes. Dorénavant, elles ont un espace de _MG_7213_CR2_embeddedcréation et de rencontre,  un lieu ou elles sauront, avec le soutien de l’association, s’insérer et s’imposer dans le réseau économique local avec leurs créations et leurs innovations. Des premières commandes sont déjà apparues. La dynamique est certes timide mais comme on dit :  »le chemin le plus long commence toujours par le premier pas …  »

 

Le 19 mars l’association El Bessma ouvre ses portes

Le pari était difficile, le challenge étant de faire reconnaître l’action menée au titre d’un projet social de développement et d’inclusion. Le populaire saharien, malgré sa lenteur est porteur d’une telle profondeur qu’on aurait tord de négliger. Effectivement, des années durant l’association n’a put survivre que grâce à la grandeur de cœur d’une population qui, de fait, en toute humilité, se refusera a exclure de ses rangs des individus qui ailleurs seraient considérés a tel point différents, inefficients, voir inadaptés qu’il serait poussé a la marge sans autre arrangement possible._MG_7017_CR2_embedded

Cette société, elle, reste dans sa simplicité forte de sens et réceptive aux attendus qu’El bessma s’est tracés. Elle a put se mobiliser en un nombre de personne et d’animateur incroyable, effectuant  en plusieurs semaines de volontariat, la remise a neuf du local de l’association et de l’adapter pour qu’elle puisse mener le projet de club pour jeunes personnes vivant avec handicap que celle ci a entrepris.

Magnifique était ainsi la fête d’ouverture donnée le 19 mars 2015, à l’occasion de la fin de ces travaux ; les autorités ne sauront pas là mais la population par dizaines de personnes se rendra aux activités et aux différents spectacles données, prouvant encore une fois, que la mobilisation sera toujours là pour garantir le résultat quand ils sont tracés par les acteurs locaux eux même .

La joie de vivre avec les enfants de Hillal saoura_MG_0586_CR2_embedded

Pour les vacances scolaires, les animateurs de l’association organisent un programme particulier pour les enfants adhérant. Visite à Taghit, conte au Ksar de Béni Abbes avec la troupe de l’association de la grande maison, baignade à la Piscine,  Fresque avec les artistes du collectif Makkan sans oublier le spectacle qu’ils ont donné à la fête de l’association El Bessma.

Un groupe infatigable plein de joie et d’enthousiasme dans une ambiance de fraternité. Âgés de 6 a 14 ans ils chantent , ils dansent, ils dessinent et ils donnent une leçon d’espoir…

Du 21 au 25 mars 2016 La grande maison nous rend visite

Un éclat de jeunesse. C’est ainsi que fut perçus le moment fort émouvant que nous a offert la rencontre entre jeunesse de Tlemcen et jeunes de Beni-Abbes, même si les ages étaient pas tout a fait identiques les volontés et les  »désires de faire » eux, était au diapasons. L’association la grande maison, a travers la présentation d’un conte de Mohammed Dib, joué par un jeune groupe très professionnel a aborder avec les enfants et adolescents des questions de société,  » Chkoune kla el hadjla ?  »

Les enfants de Hillal saoura quand à eux, ont fait la représentation de leur dernier sketch autour de l’école et du projet d’avenir que celle ci véhicule un message alarmant pour les adultes par les enfants…

L’échange a fini à l’ombre des Tlayates de Tanessouft ou là, les échanges se sont fait musicaux de danses et de chants avec l’ensemble des présents.

lire le journal de voyage  » En route vers le désert »

Les artistes apportent leurs touche à la dynamique associative 

Meriem , Fatima, Warda, Sonia et Leila , cinq artistes femmes du collectif Makkan sont venues partager leur savoir faire artistique avec des jeunes et des enfants de Béni-Abbes. Certaines ont animé un atelier de fresque,  avec l’association Hillal saoura, les autres ont fait découvrir à un petit groupe de jeunes les principes du film documentaire, une initiation autour de la réalisation Vidéo.

Quand à lui notre ami Arslane Bestaoui est resté 15 jours parmi-nous, discret, se déplaçant de projet en projet, d’activité en activité, il a porté, sur ce foisonnement d’initiatives citoyennes  un regard de photographe, essayant de faire resurgir le sens de ces actions au sein de ses clichés  quelques unes d’elles seront exposées lors de la rencontre des associations prévue du 29 avril au 01 mai 2016 et a laquelle Il consacrera également une très belle photographie pour la réalisation de l’affiche de présentation. Ce sera un autre artiste, Mourad  Krinah qui nous a rejoint, début avril, pour mettre en forme toute cette matière et en faire un série de support de communications, affiches , Banners, et autres documents de présentation pour nos associations….Merci aux artistes…

_MG_6367_CR2_embedded

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s